XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

XOLO, un chiot Schapendoes fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha. Les autorités douanières ont immédiatement contacté le Manoir Kanisha pour le prendre en charge et assurer les soins au jeune chiot durant un séjour sous-douane de six journées.

 

Voici un texte rédigé par l’éleveur et importateur de ce jeune chiot de race rare.

 

Le séjour de mon chiot XOLO au Manoir Kanisha

Le séjour d’un animal de compagnie dans un centre de pension peut-être bien stressant pour l’animal et inquiétant pour la famille de ce compagnon à 4 pattes. Je n’avais jamais utilisé un centre de pension pour mes chiens avant mon expérience au Manoir Kanisha. J’avoue que mes attentes sont très haute face a  une entreprise de gardiennage d’animaux. Pourquoi me dirais vous?  Tout le monde a de grandes exigences pour les soins offert à leur meilleur ami. La différence est que j’ai été moi-même propriétaire d’une auberge de pension pour chiens et chats pendant 15 ans. Mon entreprise, Le Chenil de La forêt, était un service de gardiennage haut de gamme comme le Manoir Kanisha. Par contre, les circonstances de gardiennage de XOLO au Manoir Kanisha étaient bien particulières. Lisez les reste et vous comprendrez pourquoi.

Je suis éleveur de Schapendoes en milieu familiale. Le Schapendoes est une race très rare au Canada. J’élève une seule portée par année. Mes chiens d’élevage font partie de ma famille. Pour les besoins de mon élevage je me rend en Europe pour aller chercher des nouvelles lignées pour diversifier et améliorer mes reproducteurs. Au mois d’avril 2017 je prends l’avion et je me rend aux Pays-Bas pour aller chercher un nouveau chiot mâle Schapendoes. Son nom est XOLO.

Comme à l’habitude je me renseigne et je fais les arrangements pour que le chiot voyage avec moi en cabine. Je n’aime pas qu’un très jeune chiot de 8 semaine voyage en cargo. Ce n’est pas la première fois que je voyage avec un jeune chiot en cabine. Je  n’avait jamais eu de problème lors de mes entrées précédentes au Canada. Voilà qu’en arrivant à l’Aéroport de Montréal, le douanier me demande si j’ai un permis d’importation pour importer mon chiot âgé en bas de 8 mois? Je n’en ai pas. Les renseignements que l’on m’avais donné à l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA), ne spécifiaient pas cette exigence.

Je demande comment obtenir ce permis d’importation. On m’informe que je dois retourner le chien dans son pays d’origine et, une fois là-bas, on pourra m’émettre un permis. Je suis d’en tout mes états! Mon bébé n’a pas fait pipi depuis plus de 12 heures, impossible de le sortie de son contenant de transport. Les douanes canadiennes confisquent mon chiot bien-aimé.

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

Voila que débute mon aventure avec le Manoir Kanisha. Les douaniers me donne les coordonnées de ce centre de pension et m’informe que je dois prendre les arrangements avec le Manoir Kanisha pour que mon chien demeure avec eux sous-douanes, le temps que j’organise son retour au Pays-Bas. Une fois le chiot là-bas, je devrai faire application pour l’obtention d’un permis d’importation pour entrer au Canada.

Suite à mon appel téléphonique et à une longue discussion avec la propriétaire, Nicole MacDuff, le Manoir Kanisha prend la situation en main. Monsieur Tim Harris viens rapidement récupérer mon chiot aux douanes canadiennes. Je connaissais le Manoir Kanisha de par sa bonne réputation, mais je n’avais jamais été sur place pour visiter les lieux. Au téléphone, Nicole MacDuff a pris le temps de m’expliquer toutes les procédures que nous devions suivre pour l’acquisition du permis d’importation au prix modique de 35$ et l’entrée légale de mon chiot au Canada.

Dès le lendemain matin, je commence les démarches. En plus de la pension, le Manoir Kanisha offre plusieurs autres services dont, la Relocalisation Internationale des animaux domestiques dans tous les pays. Normalement, le processus du retour d’un chiot est rapide. L’animal est d’abord examiné par le vétérinaire officiel de l’ACIA. S’il est en bonne condition physique pour effectuer le voyage de retour en avion, il est remis sur le prochain vol vers son pays d’origine. Généralement, le retour s’effectue le jour suivant de son arrivé en territoire canadien.

Malheureusement, à cause du jeune âge de mon chiot de 8 semaines, il ne peut retourner dans son pays d’origine sans passer par une quarantaine de plusieurs semaines au Pays-Bas. Le vaccin de rage est obligatoire pour tous les chiens qui arrivent aux Pays-Bas. Mon chiot a seulement 8 semaines. Il ne peut recevoir le vaccin de la rage avant l’âge de trois mois, soit dans quatre semaines. De plus, après la vaccination, il faut encore attendre encore trois semaines pour assurer le développement des anti-corps. Finalement, on peu obtenir la permission d’importer le chiot aux Pays-Bas. C’est une des exigences pour d’importation d’un chien dans ce pays.

J’ai essayé toute les manières possible pour éviter de retourner mon petit chiot en Europe. Malheureusement, les autorités canadiennes sont absolument inflexibles. Durant mes efforts qui ont durées 6 jours, mon chiot est en pension au Manoir Kanisha. Mme MacDuff me donne des nouvelles quotidiennement et même plusieurs fois par jour. On m’envoie des photos qui me permet de voir que XOLO va très bien. Le personnel du Manoir Kanisha a fait un travail exceptionnel avec mon petit chiot. Ils ont joué avec lui, l’ont promené, stimulé, caressé…

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

Durant cette période, je n’avais aucune accès a mon animal car, dans une situation de confiscation par les douanes, le Manoir Kanisha se transforme en Zone internationale sous-douane. J’ai envoyé une amie porter de la nourriture après quelques jours. Elle a constaté que le chiot était enjoué et en bonne santé. Elle pouvait l’observer de loin. Elle a bien vue que XOLO était enjoué et se développait très bien.

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

Le Manoir Kanisha m’a accompagné durant cette épopée extrèmement difficile émotivement. Ils m’ont rassuré et bien encadré à chacune des étapes. Ils ont donné d’excellents soins a mon petit Schapendoes. Six jours plus tard, lorsque je Monsieur Tim Harris me l’a remis en main propre à l’intérieur de la zone sécurisé des douanes, XOLO était en pleine forme.

Les douaniers m’ont accompagné à l’intérieur de l’Aéroport de Montréal jusqu’à la zone sous-douanes des passagers où j’ai monté dans l’avion avec ma précieuse cargaison. Je suis retourné aux Pays Bas.  Une fois aux Pays-Bas, nous avons demandé le fameux permis d’importation canadien. Nous sommes de retour au Canada. XOLO est maintenant un citoyen canadien à part entière.

Je peux vous assurer que Manoir Kanisha et son personnel sont d’une grande compétence et d’un grand dévouement pour les animaux  et pour leur propriétaire. En utilisant leurs services, votre animal sera traité aux petits oignons et vous aurez la paix d’esprit peu import la situation.

Je remercie le Manoir Kanisha pour les excellents soins donnés à mon petit Schapendoes,

Colette Peiffer et XOLO

http://www.schapendoesdubouleaublanc.com

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha


Le Schapendoes:

Le Schapendoes est vraisemblablement d’origine très ancienne mais il est difficile de retracer le moment exact de son apparition dans la province de Drenthe (nord-est des Pays-Bas). Ce qui est certain, c’est qu’à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, il est présent partout où il y a des landes de bruyères et des troupeaux de moutons. Avant tout utilisé comme chiens de travail, les bergers hollandais l’appréciaient pour son endurance, son intelligence et son entretien facile. La race a presque disparu avant la Deuxième guerre mondiale. Toutefois, grâce au dévouement d’un petit groupe d’éleveurs et de la ténacité de PMC Toepoel, juge et cynophile, celle-ci a survécu pour devenir la merveilleuse race que nous connaissons aujourd’hui.

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha     XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

Le Schapendoes est un chien plein de charme, gai et sociable. Il possède une grande endurance, il est très mobile et rapide. Il est intelligent et il a gardé la capacité à agir par lui-même. Il est un véritable chien de troupeau au point de vue corps, esprit et caractère. La peur, la nervosité et l’agressivité ne sont pas des caractéristiques du Schapendoes. Comme il a beaucoup de mémoire et qu’il comprend vite, il n’est pas difficile de l’élever correctement. Il demande une autorité ferme et constante mais il n’aime pas du tout l’autoritarisme. D’un naturel joueur, il fait bon ménage avec les enfants. Il vit aussi en bonne harmonie avec les autres animaux.

 

XOLO, un chiot Schapendoes, fut confisqué par les douanes canadiennes et confié au Manoir Kanisha

Pour apprendre davantage sur cette race rare, lisez au lien suivant:

  http://schapendoesclub.ca/fr/puppies/faq/

Pin It
Publié dans Non classé
Manoir Kanisha

175 avenue Jenkins, Montréal (Dorval),
(Québec) Canada H9P 2W6

→ Directions (Carte Google)

Tél. : 514 631-1755

Téléc. : 514 636-1203
Courriel : kanisha@sympatico.ca

Nos heures d’ouverture

08h00 à 12h30 et
13h30 à 18h15
Sept jours par semaine
  • Fermé au public certains jours fériés.
  • Pour connaitre nos heures d’ouvertures durant les périodes de jours fériés, veuillez consulter notre section « Horaire - jours fériés».
Modes de paiement

VISA   MASTERCARD   INTERAC   COMPTANT

Visiter notre Page Facebook
Close