Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976

Témoignage de Nicole MacDuff, fondatrice et présidente du Manoir Kanisha ainsi que fondatrice et ex-entraîneur en chef du Club GYMNIX de Montréal. Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976. L’expérience des Jeux Olympiques de 1976 a transformé non seulement Montréal mais également le sport amateur québécois, la perception du public et la vie de tous ceux qui ont eu la chance de participer à cette incroyable aventure. De par ma fonction comme analyste en gymnastique artistique féminine à Radio Canada, j’ai eu le privilège de présenter la jeune roumaine Nadia Comaneci, au monde de la francophonie mondiale.

Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976

Ses notes parfaites l’ont propulsée dans un tourbillon médiatique planétaire, entrainant dans son sillon le nom de la ville de Montréal. Encore aujourd’hui, 40 ans plus tard, les citoyens du monde se souviennent de Montréal comme la ville olympique où Nadia fut couronnée la reine des jeux.

Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976   Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976     Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976

Dimanche soir 17 juillet 2016, le film « MONTRÉAL 1976 – Le rêve olympique » sera présenté au Canal HISTORIA à 21h00. Il sera également présenté à plusieurs reprises durant la semaine suivante.

Voici le résumé de ce film:

« Pour souligner le 40e anniversaire des Jeux olympiques de Montréal, Historia présente dimanche le 17 juillet Montréal 1976 : le rêve olympique, un document unique qui nous replonge au coeur des moments marquants de cet événement d’envergure. Appuyé par des images d’archives et le témoignage des acteurs de l’époque, découvrez de l’intérieur les coulisses de l’organisation colossale des Jeux de Montréal, mais aussi le rêve qu’ils ont fait naître chez toute une génération d’athlètes. Car même s’ils sont nés dans la controverse avec la saga rocambolesque autour du stade olympique, les Jeux ont été le déclencheur d’une nouvelle culture sportive au Québec où nos athlètes peuvent se comparer aux meilleurs dans le monde.

Jusqu’au début des années 70, le Québec n’avait pas de culture du sport amateur. Malgré la volonté de Jean Drapeau de consolider la place de Montréal sur l’échiquier mondial en faisant d’elle une ville olympique, amener les Jeux dans la métropole québécoise ne faisait pas l’unanimité. Avec l’escalade des coûts et le non-respect de l’échéancier de construction du Parc olympique, les Jeux ont été au cœur de polémiques et ont bien failli ne jamais voir le jour. Du retrait des compétitions des athlètes provenant des pays africains pour dénoncer le régime de l’apartheid en Afrique du Sud ─un premier boycott politique de l’histoire des Olympiques─, à la sécurité qui était sur les dents par crainte d’une répétition des tristes événements de Munich quatre ans plus tôt, le documentaire explique en quoi les Jeux de Montréal, seule ville hôte à ne pas avoir remportée de médaille d’or, ont passé à l’histoire.
Mais surtout, la planète entière se rappelle d’une jeune athlète roumaine de 14 ans, Nadia Comaneci, qui a enflammé les esprits et la presse mondiale. La jeune gymnaste, baptisée alors la reine des Jeux, éblouit avec des performances extraordinaires et ses notes de 10! Les Jeux de Montréal ont permis de faire naître le rêve olympique chez bien des jeunes dont la médaillée olympique en plongeon Sylvie Bernier. Aujourd’hui, la nouvelle génération d’athlètes voit l’héritage des Jeux comme un leg précieux.

Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976

                                                                                                                              Photo: Suzanne Vlamis, Associated Press

Quarante ans plus tard, des acteurs de l’époque nous parlent avec passion et émotions de l’impact des Jeux tant sur leur vie, que sur le développement du sport amateur et la société québécoise. Parmi eux, on compte Roger Taillibert, l’architecte et concepteur du stade; Paul Ohl, conseiller du gouvernement; Walter Sieber, directeur général du comité d’organisation; Nicole MacDuff, fondatrice du Club Gymnix (http://gymnix.com/) et analyste pour les Jeux; Marie-Josée Turcotte, ancienne athlète et chef d’antenne; René Simard, interprète de la chanson thème Bienvenue à Montréal; Sylvie Bernier, médaillée d’or en plongeon aux Olympiques de Los Angeles et Stéphane Préfontaine, ancien athlète et porteur de la flamme olympique de 1976. »

Nous avons tous hâte de visionner ce film qui ranimera d’impérissables souvenirs. Voici un lien avec le Canal HISTORIA: http://www.historiatv.com/emissions/montréal-1976-le-rêve-olympique

Nicole MacDuff, Fondatrice du CLUB GYMNIX, Fondatrice et Présidente du Manoir Kansiha

Nadia, 40e anniversaire, Jeux Olympiques, Montréal 1976

Pin It
Publié dans Non classé
Spécial du mois

En août 2017, comme NOUVEAU CLIENT au TOILETTAGE, obtenez un rabais de $10.00 sur le prix du toilettage de votre chien et un rabais de $5.00 sur le prix du toilettage de votre chat.

Vous n'avez qu'à mentionner cette annonce en ligne lors de votre réservation:

(514) 631-1755

Manoir Kanisha

175 avenue Jenkins, Montréal (Dorval),
(Québec) Canada H9P 2W6

→ Directions (Carte Google)

Tél. : 514 631-1755

Téléc. : 514 636-1203
Courriel : kanisha@sympatico.ca

Nos heures d’ouverture

08h00 à 12h30 et
13h30 à 18h15
Sept jours par semaine
  • Fermé au public certains jours fériés.
  • Pour connaitre nos heures d’ouvertures durant les périodes de jours fériés, veuillez consulter notre section « Horaire - jours fériés».
Modes de paiement

VISA   MASTERCARD   INTERAC   COMPTANT

Visiter notre Page Facebook
Close